Investir son épargne dans la création locale d’activité et d’emplois

À son démarrage...

Lors de la fondation du club CIGALES, ses membres définissent ensemble la nature des projets qu'ils souhaitent soutenir en priorité :

  • le domaine (ex. développement durable)
  • le type d'organisation (ex. petites ou moyennes entreprises)
  • l’objectif et l'utilité (ex. revitalisation de centre bourg).

Ces critères peuvent être très larges et évoluer en fonction des sollicitations des porteur.se.s de projet mais doivent respecter les valeurs et principes de la charte des CIGALES.Guide cigalier couv WEB

Les membres organisent la vie en club, se partagent les responsabilités - gérant.e, trésorier.e, secrétaire - et se répartissent les différentes tâches (rencontre avec les porteur.se.s de projet, les partenaires, liens avec l'association régionale…).

Ils établissent leur règlement intérieur pour préciser :

  • les règles de vie du club (rythme des rencontres, mode de convocation...)
  • les modes de décision quant aux choix des projets et leur financement (unanimité, majorité...)
  • les engagements de chacun
  • les processus de collecte de l'épargne, d'entrée et de sortie des membres.

Le statut d'indivision volontaire signifie que les investissements et la gestion des biens se font collectivement, sans les diviser entre membres avant la dissolution du club (10 ans minimum) sur le principe d'une personne = 1 voix. Grâce à ce statut, chaque cigalier.e déclare ce que représente individuellement l'argent engagé dans chaque projet et conserve ainsi le droit à des déductions fiscales des sommes investies (selon les conditions prévues par la loi de finances en vigueur).

Un club CIGALES n’est jamais seul : il s’appuie sur l'expérience de l'ensemble des clubs. Si vous voulez aller plus loin, le Guide du cigalier national est construit sur ce vécu.

Au jour le jour…

Le club se réunit en moyenne une fois par mois. Chaque membre verse au pot commun le montant de l'épargne qu'il a choisi (en moyenne 25€ par mois et par cigalier.e en Bretagne).

Durant les réunions, le club rencontre des porteur.se.s de projet. Au-delà de l'étude de la viabilité économique, une importance toute aussi grande est donnée au profil du/de la porteur.se et à l'adéquation de son projet avec celui du club.réunion de club WEB
Une fois l’accord obtenu sur le financement et l’accompagnement de l’entrepreneur.e, une convention est signée.

La discussion porte aussi sur les actions de communication menées ou à mener par le club pour se faire connaitre des acteurs économiques locaux du financement et de l'accompagnement.

Au-delà de l’investissement en capital-risque de son épargne, chaque cigalier.e s'engage donc pendant cinq ans à participer aux réunions de son club et à ses prises de décision.

Passé les cinq premières années, le club CIGALES se transforme en club de gestion. Il n'épargne plus, il n'investit plus mais il poursuit le suivi et l'accompagnement des entreprises dans lesquelles il est encore engagé financièrement.

Trouver un club Cigales