Où en sont les relations avec la Fédération nationale des CIGALES ?

Quelques cigaliers ont, durant l'assemblée générale annuelle statutaire de l'ACB et l'assemblée extraordinaire qui a suivi, exprimé le souhait d'être plus informés vis-à-vis des relations parfois tumultueuses avec la Fédération nationale des CIGALES.

 

Une Fédération qui revient de loin

Il faut bien comprendre que le fonctionnement de la Fédération des CIGALES est resté assez erratique durant plusieurs années sur fond d'erreurs de gestion ce qui a mené cette dernière à un risque de quasi faillite durant l'année 2007.

Grâce à l'intervention vigoureuse de Jean-François Michon alors président de l'ACB et Jean-Pierre Duponchelle membre du CA de l'AR Nord Pas-de-Calais, la situation financière de la Fédération a été redressée et les statuts de la Fédération ont été profondément remaniés pour en faire depuis octobre 2012 une fédération d'associations régionales (collège 1) et de clubs CIGALES (collège 2) dont la mission essentielle est de promouvoir le développement des associations régionales sur le terrain afin de conforter le développement des clubs CIGALES.

 

Un fonctionnement qui reste insatisfaisant.

Depuis le départ de l'ancien président Jean-Pierre Duponchelle en avril 2014, un nouveau CA a été élu ainsi qu'un nouveau bureau dont la majorité des membres a décidé de prendre des libertés avec le cadre statutaire de la Fédération, ce que les représentants de la Fédération dénoncent régulièrement. En voici quelques exemples :

  • élection de 2 co-présidents : cette disposition n'est pas prévue aux statuts
  • votes de cotisation par cigalier : cette disposition n'est plus légale, comme la Fédération est composée d'AR ou de clubs
  • Décision de réduction du nombre de places au CA en cours d'année pour l'ACB : cette disposition n'est pas statutaire. C'est l'AG qui désigne les membres du CA.
  • Prélèvements forcés sur des subventions régionales obtenues par des AR

Par ailleurs, le fonctionnement de la Fédération n'est pas satisfaisant. A plusieurs reprises les représentants de l'ACB ont fait état de leur insatisfaction, de la futilité des actions mises en oeuvre par la Fédération et du manque de soutien qu'ils obtenaient de la part de la Fédération lors des difficultés rencontrées pour la reconnaissance des clubs CIGALES par certains greffes de tribunaux de commerce. Un point de non-retour a été atteint en 2013, lorsque l'ACB a constaté que, loin des allégations, aucun dépôt de la marque CIGALES n'avait été fait, alors qu'en Bretagne nous étions confrontés à la concurrence de la création des CIERC pour le financement des projets éoliens. Cette situation nous a amenés à déposer la marque CIGALES auprès de l'INPI en mars 2013 avec l'accord verbal du président de l'époque. Ce qui nous est fortement contesté de la part de la Fédération.

Pour manifester notre désaccord et exprimer notre défiance vis-à-vis de la Fédération, nous avons décidé en 2014 de ne verser à la Fédération que la cotisation propre de l'ACB, soit 30€ par club CIGALES, seule part légale de cotisation due à la Fédération, soit 2 400€ de cotisation pour l'année.

 

Mais une situation qui fait l'objet d'un processus de médiation

Nous voulons, toutefois, qu'il soit clair pour chacun des cigaliers que l'ACB n'a aucune vocation à jouer la carte d'une scission avec la Fédération (même si je ne méconnais pas l'histoire tumultueuse de la Bretagne ...) et que pour apaiser les tensions nous nous sommes engagés dans un processus de médiation piloté par un professionnel formé.

Enfin, et afin de satisfaire les attentes exprimées lors de l'AG 2015, la Newsletter de l'ACB compotera désormais un chapitre consacré aux nouvelles qui nous parviennent de la Fédération.

 

Marc SOUDEE

président de l'ACB