par Jean-François Michon, président de l'Association des Cigales de Bretagne.

Dans ce dernier édito de l’année 2011 je vous propose de nous féliciter ensemble de l’arrivée de très nombreuses nouvelles Cigales en Bretagne, sur une innovation que nous avons proposé dès 2007, qui est la notion de « Cigales dédiée » associée à celle de « Pôles d’intérêt ».

 

Une « Cigales dédiée », comme il faut sans cesse le dire et le répéter, ce n’est pas un club de nature différente, c’est seulement un club dont la motivation de départ est d’abord centrée sur un premier projet, souvent important.

 

Et c’est le rôle des « Pôles d’intérêt » que de proposer des thématiques fortes dans lesquelles on trouvera des projets capables de mobiliser des « cigales dédiées ».

 

Si le pôle « Energies renouvelables » a été très mobilisateur cette année, d’autres peuvent et doivent prendre le relais du développement des années futures.

 

La table-ronde « Quelle dynamique citoyenne pour faire (re)vivre l’espace rural » a été un vrai succès, et l’on devrait trouver dans ce pôle, comme dans la « Politique de la ville » et « Jeunes », des projets de tailles variées, mais tous intéressants.

 

Ce développement en nombre de clubs dédiés crée une dynamique, fait connaître le réseau Cigales et donne envie à d’autres citoyens de se lancer dans l’aventure de la création d’une Cigales, dédiée ou pas.

 

Mais il faut maintenant que l’Association des Cigales de Bretagne s’organise mieux, se structure, pour accueillir tou(te)s ces nouv(elles)eaux cigalièr(e)s, pour les aider à se former et à entrer dans la démarche et la pratique des valeurs de la Charte des Cigales.

 

Plus nombreux, plus dynamiques, mieux formés, ensemble nous pourrons aider, à notre mesure qui peut encore grandir, pour avancer vers une société plus solidaire et plus fraternelle.

 

Donc, d’ores et déjà, avec enthousiasme et volonté, souhaitons-nous réciproquement une Bonne année 2012.